suite des travaux

Les weekends de Septembre  (et quelques uns d’Octobre) ont été particulièrement éreintants ; en effet pour varier les plaisirs, nous avons délaissé l’aménagement de la maison pour nous attaquer au jardin. Notre jardin a un vécu, il est déjà structuré, de façon un peu stricte mais ce n’est pas pour me déplaire…je commence à m’y attacher…sérieusement.

Devant la maison, la terrasse a été débarrassée et nettoyée (faudrait tout de même passer le karcher au printemps), les massifs bêchés, la haie de lauriers palme taillée à la cisaille.  J’ai commencé à planter, un peu au hasard j’avoue, tout cet espace me déconcerte! Je suis effrayée par l’ampleur de la tache qui m’attend…par où commencer quel bout? Comment parvenir à quelque chose d’harmonieux, de naturel, d’opulent et qui me ressemble? J’ai déposé au beau milieu du massif devant la porte d’entrée mon petit olivier ramené du Var…pas sûr qu’il résiste au gel, optimisme (ou inconscience) quand tu nous tiens.

dscf0131

Vue de ladite terrasse depuis ma chambre.

dscf0126

Terrasse vue depuis la pente qui mène au garage

dscf0054

Toujours devant la maison, à l’apposé de la terrasse nous trouvons le « massif du virage » (pas très glamour comme nom) qui conduit à la serre située à l’arrière du jardin. Ce coin est difficile à travailler car plein de racines des thuyas…encore de la sueur en perspective, surtout celle de mon mari!

dscf0035

Le Fuchsia riccartonnii (arbuste dont je raffole depuis longtemps) à l’angle a été déplacé vers le massif d’en face  et remplacé par un physocarpus « diable d’or »

dscf0042

Depuis la porte d’entrée (sur le balcon), on aperçoit le nouvel emplacement du fuchsia. J’ai ajouté un euonymus panaché et le rosier souvenir d’Adolph Turc. Normalement, le rosier New Dawn accompagné de la clématite Piluu devrait partir à l’assaut de la rambarde au niveau du pot de pensées.

dscf0129

Vue de ce  massif depuis  la pente du garage.

dscf0053

Passons à l’arrière à présent et concentrons-nous sur l’horrible verrue. Elle nous en a donné du fil à retordre. Comme nous étions focalisés sur notre demande de crédit, nous n’avons pas été regardants sur le bazar laissé par nos prédécesseurs…c’est après que nous avons réalisé. Plusieurs allers retours vers la déchetterie avec la grande remorque se sont avérés nécessaires.

dscf9814

dscf9807

dscf9811

Le cabanon accolé à l’abri de jardin  a été démoli, non sans mal car costaud mine  de rien.

dscf9815

Du travail également devant  la serre, il fallait absolument casser ce muret disgracieux ; on ne le voit pas sur la photo mais derrière lui s’entassaient plusieurs brouettes de  gravât. Là encore direction la déchetterie.

DSCF9666

Les 2 photos suivantes représentent l’arrière du jardin après toilettage, au 1er plan le potager, fief de mon mari, avec la terre fraîchement retournée…en à peine quelques jours les mauvaises herbes…euh pardons les adventices …sont revenues. Je tenais à souligner mon admiration pour  tous ces jardiniers de la blogosphère qui parviennent à entretenir et à conserver nickels des tas de m²…chapeau bas!

dscf9862

dscf9863

Pour faciliter le passage vers l’étendage à linge et bien délimiter SON potager, ma douce et tendre moitié a mis une barrière sérieuse montée avec des « agglos », officiellement pour limiter les projections de terre sur le gravier quand il passe le motoculteur. Il paraît qu’elle va se patiner avec le temps. L’idéal serait de planter une jolie haie de buis tout le long mais avec cette fichue pyrale ça ne serait pas une bonne idée (et l’olivier en Touraine c’est une bonne idée?)

dscf0115

A la place de feu cabanon, un nouveau massif a été crée et à proximité nous avons installé un petite table et 2 chaises, sous le grand cerisier…j’en rêvais!

dscf0073

Derrière l’allée transversale qui sépare le potager du verger, nous avons arrangé le massif en rajoutant la bordure du fond et en enlevant une corète du Japon devenue trop envahissante et plusieurs hibiscus n’ en conservant que 3 qui me plaisaient plus particulièrement (plusieurs coloris sur le même pied).

dscf0117

A la faveur des pluies d’automne, la terre est plus facile à travailler, du moins en théorie car mon mari est occis à force de manier cet outil, déniché dans une brocante et  qui pèse un âne mort! Certes, il est brave et vaillant mais ses reins n’ont plus 20 ans. Il a fallu enlever soigneusement des kilos de mousse bien accrochée dans les allées bétonnées…

dscf9883

…déraciner des vieilles souches dévitalisées…

dscf9886

…restent les bambous et des arbustes qui ne me plaisent pas, on les enlève dès que possible.

Voici à présent une vue de la serre dans laquelle j’ai entreposé les plantes gélives.

dscf0072

J’ai stocké dans des seaux et des bacs en plastique des végétaux ramassés à droite à gauche, certains viennent du Sud et étaient sur mon ancienne terrasse. Malheureusement, j’ai égaré les étiquettes des rosiers. Misère! On fera avec, donc je me jette à l’eau et je plante.

dscf9845

J’ai également fait quelques achats que voici en vrac.

dscf9931

Un des pommiers a été particulièrement généreux, beaucoup de pommes étaient habitées, j’ai fait des compotes…ah les plaisirs de la vie à la campagne!

dscf0123

En baladant dans mon nouveau coin de nature j’ai découvert ce petit bout de bouton blanc promesse de floraison d’hiver ♥.

dscf0059

Bonne semaine 🙂

2 commentaires

  1. holala je suis admirative, que de sueur et de temps passé à tout réaménager, vous avez super bien bossé, bravo
    ici la déchetterie n’admet pas plus de quelques passages, nous allons en baver avec toute la végétation à recycler et bien sur il n’est plus possible de faire un feu pour brûler les plantes mortes snifff
    Courage pour la suite
    bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s