Bignone allons voir si…

La semaine passée, j’ai découvert, émerveillée, les 1ères fleurs de Mme Galen, ma petite bignone, installée depuis Mars sur ma terrasse. Quelques jours auparavant, j’avais observé la présence de boursouflures le longs des rameaux mais  n’y avais  prêté aucune attention pour cause d’emploi du temps surchargé (passage éclair sur la terrasse). Des fleurs?…eh  oui des fleurs et je suis très contente!!! Quand je pense que j’ai détesté  cette plante durant de nombreuses  années, trop  gaillarde à mon gout, ses énormes cornets orange criard me rebutaient . Et puis peu à peu je me suis mise à la regarder avec moins de sévérité, à apprécier sa robustesse,  sa santé exceptionnelle, à la découvrir pleine de charme lorsqu’elle part à l’assaut de son support,  à l’associer au soleil, au sud, aux vacances…puis à l’adopter définitivement!

DSCF4279

 

DSCF4269

 

DSCF4298

Un peu  de rose, de jaune, de safran se mêlent à l’orangé et confèrent aux fleurs  une teinte qui me convient mieux. En effet, le orange n’est pas ma couleur favorite dans les jardins.

Petit bémol, cette jolie grimpante, gourmande en eau et en soleil,  semble bien réussir chez moi mais sa grande vigueur et sa croissance rapide m’inquiètent. Va-t-elle disposer de suffisamment d’espace, de terre pour continuer sur sa lancée fulgurante, s’épanouir pleinement, atteindre rapidement  la pergola,   et donner ainsi à ma terrasse ce petit côté méditerranéen que j’aime tant?…à suivre…quelle ambition pour une petite terrasse!!! (lol). En attendant,   d’autres boutons situés   à l’extrémité des branches,   se préparent à déballer leurs  jolies cornettes enflammées, pour mon plus grand plaisir.

 

Quelques nouvelles de mes plantes aromatiques :

La menthe ou plutôt les menthes (2 variétés différentes dans le même bac pour comparer les parfums et les saveurs)  se développent bien malgré une exposition en plein cagnard. Il me semble tout de même qu’il faudrait déplacer le pot vers un coin plus ombragé…à voir…Atout supplémentaire, la menthe à la réputation d’éloigner les pucerons (et je n’en manque pas), décidément elle a tout pour elle!

DSCF4307

 

La sauge est toujours en vie mais en soins palliatifs tellement elle peine à reprendre. Quant à  la verveine, sa voisine, elle  prospère bien, avec une petite tendance à s’affaisser sur la  délicieuse sarriette des montagnes. Du coup, je lui ai attribué un tuteur en bambou pour la soutenir et permettre aux autres aromatiques de s’épanouir convenablement.

DSCF4276

Le basilic prend une jolie forme bien  touffue.  J’ai  commencé à l’utiliser en cuisine et pourquoi pas  en congeler une petite barquette pour parfumer mes plats à la mauvaise saison?

DSCF4282

J’avais positionné cette grande jardinière (78x37x32)  à proximité du coin repas (position stratégique pour la gourmande que je suis!),  sur un point de passage pour vivre entourée de senteurs et de jolies plantes savoureuses. J’avoue que je ne suis pas déçue, je me régale!

Je termine par ma bouture (dans l’eau) de laurier-rose, réalisée l’été dernier et qui m’offre sa première fleur!

 

DSCF4285

A bientôt 🙂

5 commentaires

  1. Salut Lilas, merci pour ton commentaire sur mon blog ! Je suis ravie de découvrir le tien, tes plantations sont superbes !!
    La menthe a pour réputation d’éloigner les pucerons c’est vrai, mais moi je n’ai pas eu de chance car elle s’est fait littéralement envahir par ces sales petites bêtes (ce n’est pas faute de surveiller chaque plante avec attention pourtant). C’est vraiment la plaie, depuis le début du printemps je passe mon temps à les évincer d’un plant pour les retrouver sur un autre ><
    Bonne continuation à toi je repasserai voir l'évolution !

    • Merci pour ta visite et tes encouragements car je débute sur la blogosphère. Ton blog et très chouette . Quel dommage pour ta menthe, la présence de pucerons sur cette plante est en effet assez rare. J’espère que tu finiras par en venir à bout. A bientôt!

  2. Mme Galen … j’ai fini par couper la tête à la mienne. Au bout d’un moment, les végétaux en pots deviennent fragiles, instables et chétifs. Elle faisait de superbes fleurs mais buvait beaucoup et du jour au lendemain elle se déplumait : toutes ses feuilles tombaient. Ce scenario s’est répété pendant 3 étés de suite, alors couic ! Et puis sa couleur ne s’harmonisait plus avec mes orientations de teintes.

    Ta menthe est magnifique, mais effectivement elle se comporte mieux à l’ombre/ mi-ombre. Mais comment pourrait-elle être encore plus belle au stade où elle est ?

    Ton basilic me plait beaucoup aussi. J’en suis une grosse consommatrice mais impossible de le faire pousser sous le soleil parisien. Alors je l’achète directement en pot. J’en suis à mon deuxième car sa production ne suit pas la consommation que j’en fais 🙂

    Splendide ton laurier rose en blanc … ça me donne envie. Reste à trouver le laurier pour la bouture …

    • Coucou Laurence,
      Si ma mme Galen se déplume, elle subira le même sort que la tienne c’est-à-dire « couic ». D’ailleurs je m’y attends un peu, c’est encore un achat irraisonné comme pour la plupart de mes rosiers. Pour le laurier rose, si l’occasion se présente à toi, la bouture dans l’eau est un jeu d’enfant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s