travaux

Sur la terrasse, mon mari, à ma demande, a arraché les arbustes, qu ‘il appelle « caoutchoucs », trop imposants pour le petit espace dont nous disposons. Deux chèvrefeuilles (couleur ?) et un rosier mal en point (Eric Tabarli) ont été conservés. Nous avons lasuré les claustras, décapé le carrelage de la terrasse, nettoyé et repeint le barbecue, la grande pergola, les volets des porte-fenêtres, la table marocaine…

Puis mon mari a élargi les plates-bandes (lol) et posé des bordurettes en bois. Le chèvrefeuille, complètement étouffé par les « caoutchoucs » a droit à une 2nde chance et a été transplanté devant la maison.

Devant la maison, face à la porte d’entrée, mon mari m’a fabriqué une jardinière en béton de 7m de long (0.40m de large) pour me permettre d’installer les  plantes rescapées de mon ancienne maison (idem pour la terrasse). Elles tentent péniblement de se remettre du voyage! (traitées sans ménagement). Le rosier et le romarin étaient là  avant notre arrivée. Je les conserve jusqu’à l’automne, après j’avise…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s