achats en Belgique

Lors de mon périple fin décembre, en Belgique (België), j’ai effectué un petit détour (dans le brouillard, le froid et les grrrrmmfff de mon mari) par Floralux et Famiflora, alléchée par les commentaires  élogieux des jardinautes concernant ces deux enseignes de jardin-décoration.

Je ne  souhaite pas cantonner mon petit univers végétal à des histoires de roses, j’aimerais également l’étoffer, lui donner un peu plus de structure, de corps, qu’il présente un intérêt pour moi en toute saison, sans oublier la biodiversité, alors j’ai misé sur les arbustes cette fois-ci. Ceux retenus sont simples, ordinaires, plutôt faciles à vivre. Les voici en images (en provenance du Net) :

Hydreangeas Phantom, Limelight, Annabelle

 

Weigela Bristol Ruby (1.50m), Weigela Florida purperea (rose soutenu, 80cm)

 

Ribes King Edward VII (2/3m), Cotinus coggigrya Royal Purple (2m), Sambucus Black Lace Eva (2m)

 

Viburnum Boule de Neige (2.5.m), Choisya Ternata (2m), Deutzia Magnifica (3m)

 

2 Viburnums Tinus (1 à grand développement et 1 nain Eve Price), Cornouiller (2m)

 

Magnolia Stellata Rose (1.50), Callicarpa « Profusion »(2m), viburnum Bodnantens Dawn (2m)

emoji-pleurer-de-rire-mot-de-lanneeET je rechute avec 2 rosiers The Fairy et Mozart (planté en isolé au fond du jardin).

3 Buis

buxus_buis_-_Florissant1

Quelques vivaces sont venues compléter mes achats :

aster ericoid « snowflurry », nepeta « dawn to dust », digitale « dalmatian white »

 

Persicaria amplexicaulis « taurus », lychnis coronaria atrosanguinea, phlox Laura

Tout ce petit monde se porte à merveille hormis le nepeta « dawn to dust » qui ne manifeste aucun signe de vie pour le moment.

Il ne me reste plus qu’à attendre que ces petites plantules qui me paraissent tellement riquiqui prennent de la vigueur et acquièrent une réelle présence au jardin…patience…patience…patience…

Bonne journée!

dscf1328.jpg

Commandes de rosiers

Courant janvier, j’ai passé  commande de rosiers chez F.Thauvin et chez Lottum en Hollande, en tout 17 spécimens plus un  rosier grimpant en cadeau de la part de Francia. Des appréhensions au départ mais j’ai été agréablement surprise par la maison Lottum : qualité des services et prix imbattables. Rien à redire les plants paraissent sains et costauds à la jardinière débutante que je suis…mon seul regret : ne pas en avoir pris un peu plus.

Hormis Gloire de Dijon, connu pour la grande beauté de sa fleur mais aussi, malheureusement,  pour sa grande sensibilité aux maladies, j’ai tenté de porter mon dévolu sur  des rosiers robustes et sains (en plus de me plaire énormément). Leur avenir chez moi dépendra bien sûr de la terre de mon jardin, du soin à la plantation (je pouffe) et de l’entretien attentif que je leur porterai par la suite…donc rien n’est gagné surtout pour la partie plantation que j’ai sérieusement (honteusement même) bâclée.

Voici ma sélection, les photos sont toutes tirées du Net :

Old Blush, Burgundy Ice

Gentle Hermione, Maria Theresia (haut droit), Aspirine Rose (bas droit)

Blanc Double de Coubert, Boule de Neige

Alden Biesen, Ballerina, Jasmina (grimpant)

Bonica, Comte de Chambord

Lady of Shalott, Colette, Cornellia

Gloire de Dijon (grimpant)

Westerland, Leverkusen

J’ai craqué pour Leverkusen que j’ai découvert lors de mes balades virtuelles dans le joli jardin secret de Sophie. Quant à Westerland, il s’agit d’un cadeau, une charmante attention, dans ma commande chez F. Thauvin. Spontanément, je n’aurai pas retenu un rosier dans les tons orangés. Finalement, après des recherches sur le Web , je me suis laissée convaincre et je trouve qu’il constitue un bon choix, une valeur sûre.

Bien évidemment, je me suis torturée l’esprit  durant plusieurs soirées pour attribuer LA bonne place à chacun. Mon mari a accepté de  me fabriquer pour Leverkusen une jardinière en béton accolée au mur afin d’égayer la façade arrière de la maison. Une vigne vierge lui tient déjà compagnie…ainsi que d’autres petites plantounes.

Pour le moment, tous les rosiers sont en vie puisqu’ils produisent des bourgeons…donc une affaire à suivre.

Bon week-end

DSCF1261

suis descendue dans mon jardin

Suis descendue dans mon jardin non pour y cueillir du romarin (trop petit encore) mais pour admirer et profiter des petites merveilles qui arrivent les unes après les autres.  Eh oui, le printemps approche, tous les signes sont là, alors je sors de ma léthargie hivernale. En fait je suis très émue, c’est mon 1er printemps dans mon nouveau chez moi. Je suis tellement heureuse d’avoir un vrai jardin. Cela me donne beaucoup de courage.

Doucement la couleur s’installe un peu partout. Les narcisses égayent les massifs devant la maison, délicatement accompagnés par les jolies violettes (violettes, pourpres, blanches, roses) qui embaument lorsque je me penche (contorsionne certaines fois) pour prendre des photos. Elle forment de véritables petits coussins bien denses ou courent de façon plus naturelle à travers la pseudo-pelouse située à l’arrière de la maison.

92392885

Ces narcisses, doubles, ont été plantés par l’ancienne propriétaire ; les bulbes enterrés, très tardivement, par mes soins (les blancs), commencent tout juste à pointer le bout de leur nez.

Toujours dans le jaune, il y a les crocus ; les bleus et les violets ne devraient plus tarder maintenant.

Des crocus, il y en a également au pied du petit olivier, rapporté en catastrophe du Var et qui  s’est montré bien vaillant durant l’hiver. Il était important pour moi d’avoir l’arbre emblématique de la paix (et de mon enfance) chez moi. Il est toujours « debout »…d’aucun dirait « droit dans ses bottes » ; il faut dire qu’il a bénéficié d’un traitement de faveur sous forme de protection durant les nuits les plus froides.

Les si discrètes bergénies continuent  tranquillement leur floraison. Je  trouve que leur emplacement actuel ne les met pas en valeur, j’ai des projets pour elles.

Une hellébore orientale se trouve volontairement placée à proximité de la classique « Niger » car j’ai espoir qu’elles s’hybrideront et donneront naissance à plein de petits bébés, tous plus beaux et originaux les uns que les autres et que je pourrai les admirer à loisir  depuis ma chambre.

Fleurs de cognassier du Japon…en sursis…peut-être. Normalement il devrait être arraché après la floraison.

Les butineurs sont de retour mais je n’ai pas encore vu de papillons.

Bruyère

Jacinthes…elles étaient là avant moi.

Viburnum bodnantens « dawn » rapporté de Belgique il y a 2 mois. Ses grappes roses délivrent un parfum délicieux.

Les vivaces ainsi que les bulbes plantés au cours de l’hiver émergent de terre, d’autres sont encore en dormance…ou perdus! J’ai pris la précaution de matérialiser leur emplacement par des bâtonnets afin d’éviter les grosses bêtises, les prendre pour des mauvaises herbes par exemple!

Les rosiers débourrent et je m’amuse à comparer leur feuillage respectif.

Celui de « blanc double de coubert » est vraiment particulier.

C’est agréable, tout reverdit, les bourgeons apparaissent sur les arbres et arbustes, y compris ceux achetés en Belgique.

Cornouiller blanc, sureau noir, spirée naine.

En revanche, le mimosa, installé cet automne dans un angle que je croyais abrité, est passé de vie à trépas, complètement desséché par le froid glacial que nous avons connu  cet hiver. Je commence à réfléchir à un remplaçant…un arbre?…un grand arbuste à feuillage persistant? pourquoi pas un néflier? Je me donne du temps avant de me décider.

Le vénérable cerisier était en piteux état, mon mari a brossé le tronc pour le débarrasser des parasites et l’a (trop) généreusement badigeonné d’une solution prête à l’emploi à base de chaux. Sa drôle de dégaine dénote sérieusement dans le paysage, j’ai besoin de m’habituer. Pour le moment, je détourne le regard, j’espère que ce truc va patiner avec les pluies…autrement je serais obligée d’aller le brosser à mon tour!

Quelques promesses…

Pêcher

Lilas

Poirier

tulipes, pivoine

Suis aussi descendue dans mon jardin pour nettoyer,  ce qui devait l’être, épaulée (+++++) par mon homme et c’est loin d’être fini, il y a encore beaucoup à faire. Le rangement de la serre est à présent terminé, avec rajout de terreau pour les semis et les salades.

Je termine avec la présentation de la maisonnette accrochée au pommier. Ainsi de ma cuisine, j’observe le bal des oiseaux qui viennent s’y  restaurer.

Bonne semaine!

België

Comme nous avions prévu de passer les fêtes de fin d’année dans ma famille en région parisienne, une idée lumineuse m’est venue, et pourquoi pas un petit saut de quelques jours en Belgique du côté de Bruges entre Noel et jour de l’An ; après tout ce n’est pas  si loin de la capitale …alors en route vers  le plat pays  qu’est celui de nombreux blogueurs passionnés de jardinage.

Nous voilà donc dans Bruges la Magnifique…eh non nos amis Belges ne sont pas Marseillais lorsqu’ils décrivent cette ville d’art et d’histoire comme étant  la perle de l’Europe du Nord…la Venise du Nord…En effet, Bruges regorge de nombreux édifices marqués d’Histoire, de musées, de jolies boutiques,  de nombreux restaurants et autres tea-rooms, l’originalité des canaux, une ambiance, et de biens d’autres choses encore…Je ne suis suis vraiment pas déçue du voyage!

Je vous livre en vrac quelques photos prises avec mon portable lors de nos balades, sous un beau soleil, au gré de nos envies, sans préparation ni plan, juste un click sur Wikipédia pour m’informer du passé (et du présent) glorieux de cette ville.

20161227_103758

20161227_113353

20161227_152700

20161227_153149

20161227_142757

20161227_153531

20161227_152815

20161227_104758

Que de monde, que de touristes…nous n’avons pas eu le courage de faire la queue pour un petit tour en bateau sur les canaux, pourtant j’adore ça.

20161227_152425

20161227_143303

20161227_145415

20161227_140659

20161227_155613

Egalement visite très rapide d’Ostende (où j’ai grelotté à cause du vent) et de Bruxelles.

Je ne pouvais décemment pas terminer mon périple en Belgique sans passer par  les incontournables enseignes de jardinage-décoration  Famiflora et Floralux…:)…Le trajet en voiture a été assez pénible car nous étions plongés dans une masse de brouillard à couper au couteau…fallait vraiment être motivés.

Mes emplettes, essentiellement des arbustes,  sont en terre, après une grosse cogitation pour les emplacements respectifs. J’ai également planté 17 rosiers commandés chez Francia Thauvin et Lottum (Pays Bas).

J’ai été ravie de ma virée en Belgique…j’espère avoir l’occasion d’y retourner 🙂

Bonne semaine!

Mon blog

La passion du jardin, du végétal, mon amour viscéral de la terre me donnent le sentiment qu’ils ne m’ont pas été transmis mais que je les portais dans mes gènes à ma naissance.

Du plus loin que je me souvienne, j’étais déjà dans la curiosité et la contemplation des fleurs, des feuilles…l’iris sauvage…le liseron…les amandiers en fleurs…l’odeur de la feuille de figuier…des végétaux qui deviennent imposants fichés dans des poches de terre ancrés  dans les rochers gigantesques…

Je suis fille, petit-fille, arrière petite fille, arrière arrière…petite fille  de cultivateurs (aucun ingénieur ou médecin dans la famille à ma naissance!)…gaminette, j’ai foulé des hectares de terrains dont nous étions propriétaires  et évoquer le nom des différentes parcelles constitue pour moi ma madeleine de Proust… qu’est ce qu’ai pu m’ amuser!

Pourquoi un blog?

J’ai découvert au détour d’une recherche sur le Net concernant la sauge de Graham le monde merveilleux des blogs de jardins. Cette recherche m’avait  menée  au  « Cagouille’s Garden »…une illumination pour moi, je suis donc partie à l’aventure d’autres blogs…quelle découverte…chouette y a d’autres fadas!

Au bout de quelques années, j’ai souhaité à mon tour me lancer dans l’aventure, principalement dans un but de partage et de mémoire…sauf que je suis très frustrée , je ne dispose pas de suffisamment de temps pour m’y adonner complètement.

Pourquoi ce nom?

Parce que je suis une déracinée et que j’ai  connu de nombreux déménagements alors je porte mon rêve de jardin et mes racines en moi, je les plantes où je veux et où je peux…mon jardin avant de se matérialiser par une surface de terre ou un bout de balcon (ou terrasse) est avant tout dans mon cœur, dans mon sang et dans ma tête…d’où mon jardin intérieur 🙂

DSCF0358.JPG

Bonne soirée!

ecorces

Je me prête à la présentation des écorces et troncs initiée par les jardiniers de la blogosphère.

Plusieurs arbres fruitiers  étaient présents au jardin à l’acquisition récente de notre maison (et m’ont même définitivement convaincue…j’exagère il y a eu d’autres critères). Leurs écorces présentent toutes sortes de marques, stries, boursouflures ou sont colonisées par de la mousse (plus ou moins gluante), des lichens, du lierre. Et pour le moment, je suis dans l’incapacité totale de savoir si c’est bon ou nuisible pour ces arbres qui me paraissent sans âge.

Je serai bien malheureuse de les perdre par des gestes d’entretien et de taille précipités (impatience kézako?) ou maladroits de ma part.

Alors mon mari prend le relais. Il affirme avoir une bonne connaissance de la culture fruitière…pour la vigne aucun doute mais pour le reste, je ne suis qu’à moitié (voire moins) rassurée…

Je vous propose un tour rapide en images,  des fruitiers, et leurs écorces bien sûr,  qui peuplent mon verger.

Groseilliers : il y en plusieurs au jardin, très prolifiques mais les oiseaux ne veulent pas partager!

DSCF0257.JPG

Cerisier : il semble très ancien, je ne connais pas la variété des cerises produites ; je suis par contre tracassée par l’espèce de poudre blanchâtre qui envahit peu à peu tout le bas du tronc…est-il en danger?…faut-il  le chauler?

Pommiers : plusieurs variétés sur mon terrain, avec des écorces différentes, certains produisent des pommes juteuses en abondance, d’autres sont plus chiches…

mon préféré ♥

dscf0267

2 d’entre eux sont taillés en cordon, je suis fascinée par cette forme qui me rappelle les vieux jardins à la française en même temps j’ai le sentiment qu’on les torture un peu…de la liberté que diantre! En attendant, leurs fruits sont savoureux.

dscf0274

Vigne : 6 ceps au total mais  bien malades à notre arrivée. Les dégâts étaient irréversibles pour cette année, la vigne a besoin de soins attentifs…j’ai déraciné sauvagement un vieux rosier qui était devant la maison pour le planter à la one again à proximité de la vigne (servirait de test pour les maladies…s’il survit)

Pruniers (X2) : un des 2 m’a bien régalée, en août j’allais  manger les prunes (les jaunes basiques) directement sur l’arbre. Au 1er abord, son tronc ne présente aucun intérêt , de très près il est vraiment fascinant…du coup, je fais évoluer mon regard sur lui (comme pour les humains!) 🙂

Noisetiers : ils sont au nombre de 4 dont 2 pourpres, plantés serrés. Ils ont été sévèrement taillés avant la vente de la maison par les anciens propriétaires, apparemment ils montaient trop haut…donc cette année pas une noisette en vue…flûte! L’idée d’en enlever un me trotte dans la tête…on verra.

Enfin, voici un des 2 poiriers qui malgré sa petite taille s’est montré bien généreux. Il est complètement déplumé depuis plusieurs jours. Là encore, son tronc commence à desquamer et je ne sais pas si c’est bien normal…on dirait des blessures.

En conclusion, vous l’avez compris, j’adore mon jardin, mon verger, les arbres et arbustes fruitiers, les fruits (miam) mais je suis  en terrain inconnu, absolument novice dans ce domaine!

Bonne journée